topblog Ivoire blogs

22/03/2018

LE DR ALASSANE DRAMANE OUATTARA A ÉCHOUÉ ET IL DOIT RENDRE LES ARMES AU PEUPLE IVOIRIEN.

Monsieur-Ouattara-Alassane-100-millions-CFA-aux-candidats-à-la-présidentielle.png

Tentative d'enlèvement au Ghana : Le ministre Kone Katina Justin échappe au kidnapping de la milice du Dr Alassane Dramane Ouattara de connivence avec des policiers Ghanéens .

Combien de temps encore allons nous vivre cette situation rétrograde de non réconciliation en Côte d'Ivoire.Depuis son accession au pouvoir avec l'aide de Monsieur Nicolas Sarkozy,ancien président français et de l'impérialisme , le Dr Alassane Dramane Ouattara en a après Tous les proches du président Laurent Gbagbo.Pourquoi cette haine ? Entre le 02 décembre 2010 et quelques jours d'après le 11 Avril 2011 donc après l'arrestation du président Laurent Gbagbo, il s'est passé une crise postélectorale qui s'est soldée par la guerre civilo-militaire qui a fait plus de 3000 morts,des prisonniers politiques et apolitiques et une centaine de milliers d'exilés politiques du à la répression ethnique et militaire qui sévissait dans le pays .En effet la Côte d'Ivoire a connu une guerre ethnique en dépit de la crise électorale d'où après l'arrestation du président Laurent Gbagbo, des groupes ethniques ont été ciblé plus principalement les wê issues du grand ouest de la Côte d'Ivoire qui ont connu un génocide d'environ mille morts en une journée au carrefours à Duékoué. Abidjan n’a pas été épargné d’une chasse à l'homme bien organisée par la rébellion armée surplace qui rentrait et pillait les domiciles des citoyens considéré pro-gbagbo et aussi des citoyens lambda jugé par leur appartenance ethnique.Les jeunes accusés par des indicateurs citoyens lambda étaient envoyés et tués sur la place publique.Et les victimes étaient constitués principalement de jeunes wê.Les rapports des organisations des droits de l'homme stipulent que 98 % des réfugiés ivoiriens au Ghana est constitué de wê avec un nombre pas trop considérable d'un mélange ethnique issus du Nord de la Côte d'Ivoire dont Le ministre Kone Katina Justin , le ministre Issa Malick Coulibaly qui ont frôlé juste un kidnapping au jour du 12 mars 2018 dont a été victime le ministre Charles Blé Goude extradé aussitôt à Abidjan puis à la Haye où il est jugé en ce moment.
Une caravane de réconciliation avait été mis en place par le gouvernement du Dr Alassane Dramane Ouattara avec à sa tête monsieur Charles Konan Bany qui fut un véritable échec avec les arrestations suivi des ministres Hubert Oulaye et Assoua Adou qui avaient toute suite tendu la main au pouvoir d'Abidjan depuis le Ghana pour pouvoir regagner leurs familles respectives.Cependant , la réconciliation n'a plus tenue la route jusqu'à nos jours d'où le pouvoir actuel tient toujours dans son viseur les proches du président Laurent Gbagbo donc ceux qui essayeront de s'opposer à la mauvaise gestion.La Côte d'Ivoire souffre beaucoup de cette situation avec au commande une rébellion armée et le Dr Alassane Dramane Ouattara qui de loin n’est prêt à faire la paix avec lui-même avant de passer au peuple.La Côte d'Ivoire est en une tendance machiavélique, ethnique et xénophobe”Les ivoiriens connaissent en ce moment une insécurité grandissante avec l'avènement des microbes qui décapitent les citoyens et les enlèvements d'enfants à des fins de sacrifices humains”.Nous pensons que le pouvoir devrait tout simplement s'attaquer au problème réel de la Côte d'Ivoire,C'est à dire veiller à la sécurité des populations qui sévissent tous les jours les microbes et des meurtrissures des enlèvements de leurs enfants.Ceux qui se sont exilés ne doivent plus faire l'objet de poursuites judiciaire ou de tentative d'arrestation . Le vrai problème de la Côte d'Ivoire, c'est comment rétablir la sécurité pour permettre à tous les Ivoiriens exilés à rentrer chez eux et de même se pencher sur la procédure de libération de tous les prisonniers politiques incarcérés injustement et sans jugement à la MACA depuis Avril 2011 car la réconciliation, c'est pardonné et s'accepter mutuellement malgré tout ce qui s'est passé, poser des actions allant dans le sens de la paix et la réconciliation et non se battre pour un fauteuil qui ne nous appartient pas.Nous pensons cependant que le pouvoir doit être restitué démocratiquement au peuple de Côte d'Ivoire qui jugera qui doit ou ne doit pas diriger le pays.Le Dr Alassane Dramane Ouattara et la rébellion ont échoué non seulement la réconciliation,mais aussi dans l'exercice du pouvoir d'État.

Vive la Côte d'Ivoire digne et souveraine et vive l'Afrique digne et souveraine !!!

Rédaction Sindou John G. dans pensée du panafricain.

Les commentaires sont fermés.