topblog Ivoire blogs

08/02/2018

LAURENT GBAGBO :18 MOIS ET 08 ANS DE GESTION DE 40% DU TERRITOIRE NATIONAL DE LA CÔTE D'IVOIRE ET 700 MILLIONS DANS SON COMPTE EN 2011.

4310863-6505851.jpg

POLITIQUE
Côte d’Ivoire : plus de 700 millions FCFA sur un compte bancaire de Laurent Gbagbo
15 mai 2012 à 17h44
Par André Silver Konan

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo n’est pas aussi indigent que cela. De source judiciaire, 741 071 364 de F CFA (soit environ 1,13 million d’euros) ont été découverts sur un compte bancaire ouvert à son nom à Abidjan.

Le compte bancaire de Laurent Gbagbo sur lequel ont été découverts les 741 071 364 francs CFA (1.13 million d’euros) est logé à la Société générale de banques en Côte d’Ivoire (SGBCI, filiale de la Société générale en France). Selon nos sources, il a été ouvert fin octobre 2000 par les services de la direction administrative et financière de la présidence ivoirienne, juste après la prestation de serment de Laurent Gbagbo à la présidence de la République.

Ce compte a été régulièrement approvisionné à partir de juillet 2002, quand Gbagbo a signé un décret déterminant les conditions matérielles et financières d’exercice des fonctions de président de la République. Ce décret, daté du 17 juillet, fixait le salaire du président de la République à 9 584 580 FCA (14 632 euros). Une somme qui a été dès lors régulièrement versée sur le compte de la SGBCI. Le compte devrait contenir plus d’un milliard de francs CFA si des transferts de fonds vers d’autres comptes n’ont pas été effectués entre-temps.

Le 28 décembre dernier, le greffe de la Cour pénale internationale (CPI, où est détenu Laurent Gbagbo) avait déclaré que l’ancien président ivoirien était indigent et qu’<< à priori, le demandeur ne dispose pas de ressources suffisantes pour prendre en charge tout ou partie des coûts » de sa défense. Le greffe avait précisé qu’il poursuivrait son enquête puisque « des informations publiques font état d’autres biens et avoirs ».

Frais de justice

Nos sources indiquent que les autorités ivoiriennes ont informé le greffe de la CPI de l’existence de ce compte et de la découverte de trois autres comptes privés de Gbagbo, dont le solde n’a pas été révélé. Un proche de l’ancien président qui a souhaité garder l’anonymat a ironisé sur la découverte de ce compte : « Pour des dirigeants qui se font passer pour des érudits en finance internationale, Ils ont mis beaucoup de temps pour découvrir ce compte », ajoutant que « 700 millions de francs CFA, c’est bien peu pour un ancien président dont la défense va coûter au bas mot 900 millions de francs CFA (1,3 million d’euros, NDLR) ».

Élu en octobre 2000, Gbagbo a été chassé du pouvoir en avril 2011, après avoir refusé pendant plus de quatre mois de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, le président élu à la suite de la présidentielle de novembre 2010. Même s’il avait voulu l’utiliser pour payer ses avocats, Laurent Gbagbo ne pourrait, de toute évidence, pas avoir accès à son dû. Son compte officiel de président, à l’instar des trois autres qu’il possède à Abidjan, sont gelés par la justice ivoirienne qui le poursuit par ailleurs pour crimes économiques. Pour l’heure, il bénéficie provisoirement, de l’aide judiciaire de la CPI.


Source : Jeune Afrique

Sindou John G. dans pensée du panafricain.

Écrire un commentaire