topblog Ivoire blogs

29/03/2016

Le peuple wè victime d'une interminable injustice en Cote D'ivoire.

Depuis l'indépendance de la Côte D'Ivoire donc depuis l'an 1960,le peuple wè est victime d'une injustice interminable de nos gouvernants respectifs à cause des richesses de sa région avec un sous-sol riche en OR,en DIAMANT et pour sa fertilité du sol d'où le café et cacao sont produits en plus grande quantité avec environ 80 % de production en Côte D'Ivoire.Cette potentialité va ainsi attirer le grand regard de la classe politique ivoirienne et internationale.Cette conspiration mixe va engendrer un déclic dans la région avec l'arrivée massive de étrangers venant en grande partie du Burkina Faso.par conséquent,l'hospitalité du peuple wè va permettre l'integration rapide de ces étrangers qui parviendront à s'imposer de conivence avec nos gouvernants assoiffés de pouvoir donc tremblant sous le joug des maîtres incontestés de l'imperialisme.C'est à dire L'occident.Alors nos parents paysans seront chassés ou tués au détriment des envahisseurs burkinabé.Nous assistons ainsi au désarroi dans lequel est plongé le brave paysans wè qui n'a aujourd'hui que ses yeux pour pleurer.Je vous exhorte donc à clicker sur le lien ci-dessous pour etre dans le diapason de l'information un reportage fait par Tv5monde.


11076558_793283657386245_912562762_n.mp4

Rédaction Sindou John G dans pensée du panafricain.vidéo tv5monde.

24/03/2016

TERRORISME A GRAND-BASSAM(COTE D'IVOIRE),TEMOIGNAGE FORT D'UN RESIDENT.

TERRORISME À GRAND BASSAM,TEMOIGNAGE FORT D'UN RESIDENT

Clickez le lien ci-dessous

12880662_997326273679620_1114326297_n.mp4

Publication Sindou John G dans pensée du panafricain.

LE PRESIDENT LAURENT GBAGBO UNE LEGENDE INEBRANLABLE DU PANAFRICANISTE.

« Je demeure ce que je suis. Je me suis battu
30 ans dans mon pays comme opposant pour que la Démocratie y soit une réalité. Je me battrai toujours pour la démocratie, la liberté , le développement et la paix pour ce pays qui est mien»(LAURENT GBAGBO).

CLICKEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS.

Lire la suite