topblog Ivoire blogs

25/05/2012

VIOLENCE INTERCOMMUNAUTAIRE A LA FRONTIERE MALI & BURKINA""au moins 25 morts""

Au moins 25 Burkinabé tués à la frontière avec le Mali dans des violences

Comment dirais je de l’Afrique !!! berceau de l'humanité ou berceau des psychoses,des troubles,des guerres et...ect.Est ce du à l’égoïsme,à la mauvaise foi,au zèle nocifs mystiques ou a la malédiction écrite dans les livres saints!!!!
une polémique s'installe du moment où le débat sur sujet en Afrique grandi et grandi.samory touré,behanzin,check oumar tall ou encore d'autres rois qui croyaient avoir des pouvoirs despotiques ont laissés des séquelles qui ne cessent d'envelopper l'intelligibilité africaine et c'est bien dommage pour l’Afrique.
.
Parlerons nous là de la victoire dogons ou de la decadence de l'afrique où le sang demeure à la merci du sol !!!







images.jpgAu moins 25 Burkinabè ont été tués entre mardi et jeudi lors d'affrontements intercommunautaires à la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, a-t-on appris auprès du gouvernement burkinabè.

"Un conflit intercommunautaire entre Peuls originaires du Burkina Faso et des Dogons maliens" survenu dans le village malien de Sari (centre), à quelques kilomètres de la frontière, "a fait 25 morts au moins côté burkinabè", a déclaré à l'AFP le ministre burkinabè de l'Administration territoriale, Jérôme Bougouma.

Ces affrontements entre agriculteurs dogons du Mali et éleveurs peuls originaires du Burkina ont entraîné "un afflux de réfugiés" peuls vers le Burkina, a indiqué le ministre.

"Nous avons commencé à accueillir des centaines de réfugiés venant de Sari", a déclaré à l'AFP Abdoul Ouarma, correspondant de l'Agence d'information du Burkina (AIB) à Titao, dans la région nord-ouest du Burkina.

Entre 800 et un millier de Peuls se sont réfugiés dans des villages proches de la commune burkinabè de Banh, à 30 km du village de Sari, selon lui.

"Les réfugiés expliquent que leurs domiciles ont été encerclés par les Dogons après que les Peuls ont protesté pour le fait que les agriculteurs dogons ont semé" sur des périmètres réservés au passage des troupeaux d'éleveurs peuls, a rapporté M. Ouarma.

introduire par GUEHASSA S. JOHN.

Les commentaires sont fermés.